Se préparer une bouillotte

Vous êtes au fond de votre lit. Votre couette et votre édredon n’y font rien : vous êtes encore frigorifié. Le moyen le plus rapide pour vous réchauffer et ne plus vous faire insulter par votre moitié qui ne supporte plus vos petits petons glacés sur ses mollets, c’est la bouillotte.

Non, la bouillotte n’est pas ringarde. Elle n’est plus forcément aujourd’hui en plastoque. On la retrouve emmitouflée dans de douces matières (lin, laine, liberty) et avec de jolis coloris. Et estimez-vous heureux, les anciennes bouillottes étaient en métal, voire en vessie de porc.

Ensuite, techniquement, il y a deux principes : la bouillotte à eau (qu’on remplit tout bêtement d’eau) qui garantit la chaleur dans ton corps jusqu’à huit heures, et que l’on conseille avec une housse pour des questions d’ordres pratique et esthétique ; il y a ensuite la bouillotte sèche, garnie de noyaux de cerise, de graines de colza, de lin ou de blé, que l’on passe au four traditionnel ou au micro-ondes et qui est idéale pour bébé ou pour ceux qui ont deux mains gauches et risqueraient de s’ébouillanter avec l’autre. La seconde conserve cependant moins longtemps la chaleur que la première.

Bouillottes

La bouillotte est donc très pratique pour se réchauffer, mais il faut savoir qu’elle apaise et guérit aussi bien des maux  : douleurs abdominales, contractures musculaires, douleurs articulaires types rhumatismes, torticolis, etc. Les plus petits formats sont alors bien pratiques, pour êtes calés derrière la nuque par exemple. Achtung cependant ! : certains de vos maux doivent être guéris avec du froid (claquages, fractures, entorses, claquages, etc.).

Vous trouverez facilement des bouillottes en pharmacie, quelques modèles chez Nature & Découvertes, d’autres faits-mains et très jolis surA little market, sur Carotte & Cie, Poetic Poésie ou sur les Pommettes du chat.

Crédits photos : Poetic Poésie et les Pommettes du chat

Laisser un commentaire.

Tagged with:
 

Les commentaires sont fermés.