Se requinquer avec de bons breuvages

Mal à la gorge ? Besoin de vous requinquer rapidement ? Préparez-vous de bons breuvages fingers in the nose, en deux temps trois mouvements. Ou comment lier l’utile à l’agréable.

Quand on a la gorge en feu et/ou qu’on traine un petit état grippal, rien de mieux que de se concocter des remèdes à boire. La base : un liquide bouillant (de l’eau ou de l’alcool), du miel et du citron. On ajoute ensuite d’autres ingrédients en fonction des versions et des goûts. Pas besoin de courir tout Paris, vous trouverez facilement tous les quelques ingrédients nécessaires à la fabrication de ces breuvages, en plus d’un chouilla d’huile de coude.

Avec alcool.

Le grog
Il a été inventé un peu par hasard au XVIIIème siècle par l’amiral anglais Edward Vernon, surnomé “le vieux grog”, qui ajouta de l’eau chaude au rhum qu’il distribuait à ses marins, dans un souci d’économie. Pour une personne, il vous faut :

- 3 cuillères à soupe de rhum ambré
- un demi jus de citron
- 2 cuillères à soupe de miel
- 1 pincée de cannelle moulue
- Une grande tasse d’eau bouillante

Rien de plus simple, vous ajoutez les ingrédients dans le fond du verre et ajoutez l’eau bouillante dessus. Le tour est ainsi joué, vous pouvez déguster.

Le vin chaud aux épices
Le vin chaud, dont on trouve l’origine dès l’Empire Romain et que l’on nomme glögg en Suède et glögi en Finlande, pour le coup, c’est quelque chose que l’on partage (en haut des pistes par exemple). On vous donne donc la recette pour 2 douzaines. Dans votre panier, il vous faut :

- 1,5 litre de vin rouge (bordeaux, bourgogne ou pinot noir)
- 250 g de sucre roux
- 1 zeste de citron
- 1 zeste d’orange
- 2 bâtons de cannelle
- 2 étoiles de badiane (anis étoilé)
- 2 clous de girofle
- 2 graines de cardamone
- 1 morceau de gingembre (on ôte l’écorce et on le coupe en plusieurs morceaux)
- 1 pincée de noix muscade râpée

Il faut bêtement mélanger tous les ingrédients, porter le tout à ébullition très doucement, puis laisser frémir 5 minutes. Le vin chaud comme son nom l’indique se sert très chaud, en filtrant la préparation avec une passoire.
Le verre peut enfin être décoré d’une jolie rondelle d’orange ou de citron.

Sans alcool.

Le Sbiten (ou plutôt son dérivé)
Découverte lors d’un séjour à Londres, et précisément lors d’un brunch au café Frizzante de Hackney Farm, il semblerait que cette boisson revigorante – dont on ne se lasse pas – s’apparente au Sbiten, boisson traditionnelle russe consommée durant leurs longs hivers. Pour une personne,  voici votre liste de course :

- 8 clous de girofles
- 4 étoiles de badiane (anis étoilé)
- 1 bâton de cannelle
- 1 quart de Citron (que l’on presse d’abord avant de le déposer dans le fond du verre)
- 3 cuillères à soupe de miel
- 1 morceau de gingembre (on ôte l’écorce et on le coupe en plusieurs morceaux)
- de l’eau bouillante pour recouvrir le tout

Laissez ensuite infuser 5 bonnes minutes avant de déguster bien chaud.

Le laid chaud
Le laid chaud, avec quelques cuillerées de miel, non seulement est bon pour votre gorge, mais il aide aussi à mieux dormir. On le recommande donc aux insomniaques. Pour ce faire, il vous faut :

- 1 grand verre de lait demi-écrémé chauffé au micro-ondes ou à la casserole
- 3 cuillères à soupe de miel

On ajoute le miel au laid chaud, on mélange et on déguste cela fissa.

Pour bien profiter des vertus de ces boissons chaudes, on vous rappelle quand même qu’il est plus que déconseillé de fumer, et préconisé au contraire de bien vous couvrir et de faire des inhalations.

Laisser un commentaire.

Les commentaires sont fermés.