Avoir un bon nécessaire à pique-nique

Les beaux jours sont revenus, il est grand temps de sortir votre attirail de pique-nique pour poser votre campement dans les parcs et jardins ou autres bords de Seine. Comment cela vous n’en avez pas ? Commençons alors par le commencement. Pour pique-niquer, c’est comme pour tout, l’essentiel est d’avoir de bons outils. A Paris, le citadin que nous sommes ne cherche pas forcément la grosse malle en osier (sauf pour ceux qui insistent) mais plutôt et surtout une solution pratique.

La base du nécessaire à pique-nique, c’est d’abord le couteau suisse Victorinox , ou à la limite, le bon vieux Laguiole, avec au minimum le couteau, l’ouvre bouteille et le tire-bouchon.

Ensuite, dans le désordre, il vous faut une nappe (à carreaux ou pas), de la vaisselle (assiettes, couverts, verres), un thermos (au choix, pour le pastis ou le café) un bon panier, cabas ou sac. Pour le contenu – comprendre la bouffe et le pinard-, on vous fait confiance.

Pique-nique

Voici le benchmark de La Campagne à Paris en matière de nécessaire à pique-nique :

- Chez Nature et Découvertes, il y a les couverts pliables pour ceux qui auraient perdu leu couteau suisse, mais aussi différents sacs de pique niques, et encore mieux, la besace duo, ou la mallette pique-nique dans lesquelles, assiettes, verres et couverts sont fournis.

- Le nec plus ultra, on le trouve chez Décathlon, qui, après la tente 2 secondes, propose le sac à dos tout en un, léger et à un prix d’ami, où la planche à découper – très utile pour le sauciflard – et la salière et poivrière sont même fournies. Notre chouchou.

- Present Innovations, saura aussi séduire ces messieurs avec une gamme très “chasse et pêche”.

- Chez Hema, pour le pique nique, on trouve des tapis, des paniers et des sacoches isothermes pour vélos, et tout plein de vaisselle jetable, le tout joli et abordable.

- Si vous souhaitez dégotter une vieille malle, la vraie de vraie, vous pouvez toujours chiner dans les vide-greniers  ou sur le Bon coin. 

Et maintenant, y’a plus qu’à !

Laisser un commentaire.

Les commentaires sont fermés.