Chiner dans les brocantes & vide-greniers

Les beaux jours pointent le bout de leur nez ou sont encore un peu là avant de s’envoler. La bonne nouvelle, c’est qu’avec eux, reviennent brocantes, vide-greniers et autres braderies. Mais vous êtes un peu perdu au milieu de ce charabia, et voulez être sûr d’atterrir là où vous l’avez voulu. Come on.

La différence majeure entre ces marchés se situe principalement au niveau du type de vendeur, et donc des biens que vous y trouverez. Dans une brocante, ce sont des professionnels, appelés brocs’ (pour brocanteurs), parfois antiquaires, qui vendent souvent des meubles d’une certaine époque, et donc plus ou moins d’une certaine valeur et plus ou moins prisés. Par exemple, depuis quelques années, le mobilier industriel, les années 60 et le formica ont le vent en poupe et atteignent une côte incroyable, que même votre mémé s’en retourne dans sa tombe. Les prix pratiqués, pour des objets au milieu desquels on a souvent grandi, nous filent la berlue. Mais certaines belles choses n’ont pas de prix…

Dans un vide-grenier, ce sont au contraire des gens lambdas comme vous et moi qui vident – comme le nom l’indique – leur grenier, cave et placards, pour se débarrasser des vieilleries ou choses dont ils se sont lassées. Les professionnels y sont souvent -même si de moins en moins hélas- bannis. On y trouve de tout et souvent beaucoup de rien. C’est l’occasion de confirmer que l’on a tous les mêmes M***** chez nous, d’avoir des conversations du type : “Ah machin, tu te rappelles quand on était ado, on avait ça,, rolala, etc.”, mais aussi, je vous l’assure d’acheter enfin la perle rare à 3 francs 6 sous qui fera le plus grand bonheur du vendeur par la même occasion. Elle n’est pas belle la vie ?

 

Stand au vide grenier des Batignolles

 

Et la braderie me direz-vous ? Au départ, c’était le lieu où les commerçants bradaient leur marchandise. Elle a aujourd’hui quasiment disparu.

Aussi, pour connaître la taille de la promenade et savoir si on va avoir l’embarras du choix, on se repère au nombre d’exposants annoncé : 50 c’est pas énorme. 150, vous avez de quoi faire. Mais il n’y a pas que la taille qui compte. Les quartiers ne sont pas en reste. Et vous verrez, au fur et à mesure que vous pratiquerez la chose, vous les reconnaîtrez entre mille. Par exemple, mesdemoiselles, sachez que celui de la Place Saint-Sulpice vaut son pesant de cacahouète. On y achète des fringues de luxe et de créateurs à des prix défiant toute concurrence.

A Paris, des brocantes et vide-greniers ont lieu quasiment toutes les semaines de l’année (les brocantes surtout, le particulier étant plus frileux l’hiver que le professionnel). Il y a par exemple pléthore de brocantes sur les Grands Boulevards et alentours (Boulevards Richard Lenoir, Voltaire, Saint Martin, Bonne Nouvelle, etc.) en toute saison.

Pour organiser votre week-end, préparer votre emménagement, refaire votre intérieur ou votre garde robe à bas prix, et maintenant que vous détenez les codes du chineur, voici LE site où tous les vide-greniers et brocantes – et j’en passe -  sont recensés : Vide-Greniers.org.

Et je vous conseille vivement, tous les ans ou à défaut une année sur deux, de prendre un stand à l’un des vide-greniers organisés en bas de chez vous (il faut souvent prouver que l’on habite dans l’arrondissement concerné) : on se débarrasse, on fait des heureux en offrant une autre vie à nos objets, on remplit son porte monnaie, et on partage de bons moments avec la famille et les amis, qu’on invite à passer nous voir pour boire des godets et grignoter un bon saucisson. C’est souvent entre 20 et 40 euros les 3 mètres linéaires (pour être à l’aise). Je vous recommande très chaudement ceux organisés par Du Rififi aux Batignolles et anciennement pas les Macaq : Rue Cadet, Boulevard Pereire, Quartier Massena et surtout celui des Batignolles à ne pas manquer, je vous jure, pour ceux qui habitent le 17ème. Il y a encore peu, on faisait la queue des heures pour obtenir un emplacement. Mais c’était avant que les inscriptions se fassent par formulaire sur lesInternet. Alleluia.

Voici d’autres adresses : Monvidegreniers.fr, Brocorama (on aime “les astuces du chineur et du vendeur), Brocabrac, ou encore Info-brocantes.com.  Ça marche la plupart du temps dans les deux sens, que vous souhaitiez acheter ou vendre.

Bon, par contre, il faut se lever tôt (tant pour dénicher les bonnes affaires que pour tenir un stand), mais pardi, vous savez que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt !

Et n’oubliez pas : quoi qu’il en soit, on marchande TOUJOURS le prix !


Laisser un commentaire.

Tagged with:
 

6 Responses to Chiner dans les brocantes & vide-greniers

  1. [...] le mieux reste sans doute les vide-greniers où vous ferez à coups sûr vos plus belles affaires, à condition de se lever tôt et [...]

  2. Jerold dit :

    If some one wants expert view about blogging afterward i propose him/her
    to pay a visit this webpage, Keep up the fastidious job.

  3. Nice blog here! Also your site loads up fast! What web host are you using?

    Can I get your affiliate link to your host? I wish my website
    loaded up as quickly as yours lol

  4. Betsey dit :

    Great blog! Is your theme custom made or did you download it from somewhere?
    A theme like yours with a few simple tweeks would really make my blog
    stand out. Please let me know where you got your theme.
    With thanks

  5. Johne429 dit :

    Wow! This could be one particular of the most useful blogs We’ve ever arrive across on this subject. Basically Wonderful. I’m also a specialist in this topic so I can understand your hard work. efbbbecckfke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>